Les Plages

(Jean-Louis Aubert)

Sur toutes les plages du monde
Sur toutes les plages, y’a des mômes qui font signe aux bateaux
Sur toutes le plages de tous les coins
Y’a des mômes qui tendent la main aux navires de passage

Et si pour toi, là-bas, c’est l’paradis
Dis-toi qu’dans leur p’tite tête, l’paradis, c’est ici

Sur toutes les plages de toutes les mers
Sur toutes les plages, y’a des mômes qui tournent le dos à leur mère
Sur toutes les plages, tous les pontons
Sur toutes les plages, y’a des p’tits garçons
Qui fixent l’horizon

Et si pour toi, là bas, c’est l’paradis
Dis-toi qu’dans leur p’tite tête, l’paradis, c’est ici

Qui veut les prendre à bord, pourquoi pas eux d’abord !
Ils sauront être forts et dans leur cœur, pas de remords
Et par un beau matin, y’en a un plus malin
Ou y’en a un plus fou, ou peut-être un plus beau
Qui prendra le bateau pour le je-ne-sais-où
Pour le soleil ou pour les sous

Dans tous les ports du monde
Dans tous les ports, y’a des vieux qui débarquent
Et qui vont sur les plages s’asseoir près des vieilles barques

Et si pour eux, la vie, c’était pas l’paradis
Dis-toi que dans leur vieille tête, l’paradis, maintenant
C’est ici

Sur toutes les plages, y’a des vieux
Qui regardent les mômes tendre la main aux bateaux.

Publicités

Les plages (J-L Aubert)

En passant

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s