Au Paradis, des fois

(Mr Mots)

 

Du bout des yeux, comme on caresse

Le bout des doigts des princesses

Au bout du temps des espoirs tus

Les rêves vivent, le sais-tu ?

 

Froissées, rompues, pâles et faibles

Les âmes seules, seules s’inquiètent

Ya de ça, dans la vie, des gens abattus

Et un peu dans la mienne, le sais-tu ?

 

On s’aimera plus que les autres

On oubliera toutes nos fautes

Je te le jure et on ira

Au Paradis, des fois.

 

Tiroirs bloqués, pendules fixes

Mémoire authentifiée par X

Toi ou moi, pareillement dévêtus

L’homme est incomplet, sais-tu ?

 

Dans un de mes songes fabriqués

J’ai aperçu tes poings serrés

J’ai essayé d’y croire, alors je t’ai vu

 

Aux derniers instant de paresse

Aux causes perdues et sans cesse

A ces gens de la vie, les gens abattus

Sont le bleu de la peine, le sais-tu ?

 

On s’aimera plus que les autres

On oubliera toutes nos fautes

Je te le jure et on ira

Au Paradis, des fois.

Au Paradis, des fois

En passant